Gagner de l'argent en en louant son logement avec airbnb

Louer son logement avec Airbnb, simple et rapide.

par | Fév 22, 2018 | Gagner de l'argent avec son logement

Airbnb est le site incontournable pour louer votre appartement, votre maison, votre chalet et même votre péniche.

Cela peut vous aider à rembourser votre prêt immobilier, voir même de gagner beaucoup plus d’argent !

Alors n’hésitez plus, vous pouvez vous inscrire ici, et bénéficier de 25 Euros offert en cliquant sur ce lien.

Vous vous demandez comment gagner de l’argent avec votre logement ? Vous trouverez dans cet article toutes les réponses.

Quelques consignes pour être sûr de ne rien oublier, louer rapidement et satisfaire vos locataires

Règle n°1 : Renseigner son profil le plus précisément possible et y ajouter une photo

  • Ceci permettra à vos hôtes futurs de vous connaître et de savoir chez qui ils vont être logés.
  • Décrivez qui vous êtes, indiquer vos loisirs, passions, langues parlées et choisissez une photo avenante (de préférence ou vous souriez).

Règle n°2 : Faire des photos qui mettent en valeur votre logement

La qualité des photos est une condition sine qua non pour donner envie à vos futurs hôtes de loger chez vous.

  • Privilégier un appareil photo de bonne qualité plutôt qu’un téléphone portable afin d’avoir une très bonne résolution.
  • Utilisez l’éclairage naturel un jour de beau temps afin que les photos soit les plus lumineuses  possibles, sinon utiliser une autre source (lampe, spot, …).
  • Ranger votre intérieur, et agencez le, afin qu’il paraisse confortable.
  • Utiliser le mode paysage, car les photos verticales valorisent moins bien votre logement d’un point de vu esthétique
  • Mettez en valeur les équipements uniques (balcon, terrasse, baignoire balnéo, piscine, jacuzzi, jardin, etc…) qui pourraient apporter une valeur ajoutée à votre logement.
  • Pensez également à faire des photos de l’extérieur, si celles ci renforcent l’attractivité de votre habitation (vue particulière sur la mer, la montagne, un jardin, un monument, la façade de l’immeuble, le quartier, etc.)

N’oubliez jamais que les photos sont un élément essentiel pour que votre logement puisse se louer rapidement et de manière régulière. Et si jamais vous manquiez d’inspiration vous pouvez toujours essayer de contacter un photographe Airbnb ici , la prestation est gratuite !

Règle n°3 : Établir un règlement intérieur qui soit cohérent

Il ne doit pas être trop contraignant au risque de faire fuir vos futurs hôtes. Il doit énumérer de manière simple et clair les limites que vous vous êtes fixés et que le locataire se devra de respecter, par ex :

  • Les Heures d’arrivée et de départ pour éviter les malentendus
  • Possibilité de fumer ou non à l’intérieur du logement ?
  • Les animaux sont ou ne sont pas accueillis ?
  • Ne pas organiser de soirée dans le logement.
  • Le ménage doit-il être fait ou pas (sinon prestation de ménage supplémentaire) ?
  • Quels sont les critères d’annulations et leurs coûts pour l’hôte ?

Ce règlement est le seul document sur lequel s’appuiera Airbnb en cas de conflit avec un hôte, il doit donc être rédigé avec soin.

Règle n°4 : Rédiger votre annonce avec un titre attrayant

Après les photos, le titre est le deuxième élément très important, car c’est ce qui va donner envie à vos hôtes de cliquer sur votre annonce pour la lire.

Ensuite, il vous faudra rédiger l’annonce descriptive de votre logement, et là encore cette étape va vous demander du temps et de l’attention afin d’expliquer clairement comment est votre logement, en n’oubliant pas de mettre en avant les équipements uniques qui peuvent faire la différence par rapport à un autre logement.

  • Nombre maximum de personnes en incluant les enfants
  • Est ce que votre logement est partagé et/ou peut être loué seul
  • Présence ou non d’équipements spécifiques (Lit parapluie, table à langer, accès pour handicapé dans l’immeuble)

Pensez à vos hôtes étrangers (ils sont très nombreux) et traduisez au minimum le titre et la description en anglais.

Règle n°5 : Définir une politique de prix qui soit transparente

Regardez les prix que pratique les autres hôtes de votre région afin d’établir un prix de base qui soit compétitif.

  • Choisir le montant que payera chaque personne supplémentaire au-delà du minimum.
  • Définir le montant de la prestation ménage (si elle n’est pas effectuée par l’hôte).

Régler le pourcentage automatique de réduction qui va s’appliquer pour une durée de séjour de + de 7 jours, 10 jours ou 15 jours…

Règle n°6 : Çà y est vous avez allez recevoir un hôte, n’oubliez pas ceci :

Mettre dans une pochette ou un classeur, les informations qui seront utiles à votre hôte pour qu’il passe un agréable séjour :

  • Une notice simplifiée de certains appareils ménager (lave-linge, sèche-linge, lave vaisselle, tv et/ou décodeur)
  • Un plan du quartier, éventuellement un plan de métro ou les horaires des bus.
  • Une liste de numéros et d’adresse qui pourrait être utile : urgences, médecin, dentiste, pharmacie, ambassade, commissariat de police le plus proche.
  • Des brochures ou des documents sur des éventuelles expositions, monuments, endroits typiques à visiter (de préférence avec une traduction en anglais).
  • Investissez dans des serviettes et linge de maison afin d’avoir un turnover suffisant.
  • N’oubliez pas de mettre à disposition de vos hôtes les produits de première nécessité (Trousse de secours en cas de coupure ou blessure, produits ménagers, papier wc en nombre, café, thé, tisane).

Règle n°7 : La propreté de votre logement doit être irréprochable

Les commentaires liés à la propreté sont régulièrement mis en avant. Ayez toujours à l’esprit que des commentaires négatifs nuiront à vos possibilités de louer votre logement.

Beaucoup de propriétaires font payer une prestation ménage à leurs hôtes, afin de pouvoir maîtriser cette partie qui est très importante.

Dans ce cas là, soit vous le faites vous même, soit vous faite appel à une femme de ménage, ou alors c’est une société spécialisée dans les locations courte (conciergerie), qui va s’en occuper mais qui s’occupera également de l’arrivée et du départ de vos hôtes (ce qui vous déchargera totalement de ces obligations chronophages), il y a par exemple https://fr.bnbsitter.com.

Règle n°8 : Ce que vous ne devrez jamais oublier tout au long de votre activité sur Airbnb :

  • N’oubliez jamais de tenir votre calendrier à jour, ceci afin d’éviter beaucoup d’erreurs, et de risquer des pénalités de la part du site.
  • Consultez votre compte régulièrement et autoriser les pushs Airbnb sur votre mobile afin de pouvoir être très réactif en cas de questions sur votre logement ou de réservation. Vous avez 24 h pour répondre à une question, sans quoi votre taux de réactivité va baisser. En ce qui concerne une demande de location, vous avez également 24 h pour accepter ou refuser, sans quoi Airbnb va bloquer les dates et vous ne pourrez plus les louer.
  • Avoir toujours un trousseau de clefs de réserve en sa possession, ce qui pourra être fort utile si vos hôtes ont perdu les clefs et se retrouve coincé en dehors du logement à 1h du matin…

La fiscalité de vos revenus Airbnb et les différentes taxes

La philosophie du site étant de louer des logements meublés, vous dépendrez du régime « Loueur en Meublé Non Professionnel » ou « Loueur en Meublé Professionnel » selon votre situation.

Qu’appelle-t-on une location meublée ?

Une location meublée s’entend juridiquement par le fait de louer un logement comportant tout le mobilier nécessaire à l’habitation.

Le décret no 2015-981 du 31/07/2015 liste les éléments obligatoires du mobilier qui doivent être présent dans le logement loué meublé:

Literie comprenant couette ou couverture ;

Dispositif d’occultation des fenêtres dans les pièces destinées à être utilisées comme chambre à coucher ;

Plaques de cuisson ;

Four ou four à micro-ondes ;

Réfrigérateur et congélateur ou, au minimum, un réfrigérateur doté d’un compartiment permettant de disposer d’une température inférieure ou égale à – 6 °C ;

Vaisselle nécessaire à la prise des repas ;

Ustensiles de cuisine ;

Table et sièges ;

Étagères de rangement ;

Luminaires ;

Matériel d’entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement

Votre logement comporte au minimum ces éléments ? Alors, très bien, vous pouvez le louer en meublé.

Quel régime fiscal choisir ? LMP ou LMNP ?

La différence entre le régime de loueur meublé professionnel et celui de loueur meublé non-professionnel  est la suivante selon le bulletin officiel des finances publiques-impôts :

En application des dispositions du IV-2 de l’article 155 du CGI , l’activité de location est exercée à titre professionnel lorsque les trois conditions suivantes sont réunies :

– un membre du foyer fiscal au moins est inscrit au registre du commerce et des sociétés en qualité de loueur professionnel ;

– les recettes annuelles retirées de cette activité par l’ensemble des membres du foyer fiscal excèdent 23 000 € ;

– ces recettes excèdent les revenus du foyer fiscal soumis à l’impôt sur le revenu dans les catégories des traitements, des bénéfices industriels et commerciaux autres que ceux tirés de l’activité de location meublée, des bénéfices agricoles, des bénéfices non-commerciaux et des revenus des gérants et associés.

La plus grande majorité des loueurs Airbnb dépendent de la LMNP, nous ne détaillerons donc pas la LMP.

Quel sont les avantages fiscaux de la LMNP ?

Vous pouvez choisir entre le micro-bic et le régime réel.

Le Micro Bic :

C’est un régime forfaitaire qui s’applique que si les recettes annuelles ne dépassent pas 32 900 Euros.

Vous profitez alors d’un abattement de 50 % sur les recettes (seule la moitié de ces dernières est imposable). Vous ne pouvez pas créer de déficits. Ce régime est intéressant si vos charges sont inférieures au seuil de 50 %.

Le régime réel :

Au-delà de 32.900 € vous bénéficiez du régime réel. Vous pouvez alors déduire des recettes l’ensemble des charges (intérêts d’emprunt, taxes, travaux, frais de syndic et de gestion, etc.) et les amortissements (faculté de déduire une partie du prix du logement des loyers lorsque vous les déclarez).

Quelles sont les différentes taxes et coûts liés à l’activité en LMNP ?

La comptabilité

Il est fortement conseillé d’adhérer à un centre de gestion agrée et d’avoir un cabinet comptable, afin de gérer la comptabilité, les amortissements, et s’occuper de la déclaration de revenus. Je vous conseille le cabinet amarrim qui est géré par des experts-comptables spécialisés en logement meublé. Ce sont eux qui s’occupent de mes appartements et ils sont très compétents et professionnels.

La cotisation foncière des entreprises :

Elle est obligatoire et calculée de façon analogue à la taxe foncière, à partir de la valeur locative des biens loués, à laquelle sont appliqués des taux d’imposition prévus pour les collectivités locales bénéficiaires. Une cotisation minimale est calculée pour les biens dont la valeur locative n’atteint pas un certain seuil.